Les stèles 

Dans un article intitulé, "Renouveau de l'art sacré en Alsace", Hélène Tuzet  décrit avec justesse le travail sculptural qui vient parachever l'intervention de Zack : « A droite et à gauche du choeur se dressent deux pierres d'une austérité magnifique » ; deux bienheureux Alsaciens, sainte Odile et saint Arbogast : une abbesse et un évêque vus dans leur dignité sacerdotale, les plis amples du voile et de la chasuble, la mître, la crosse prêtent aux plus belles combinaisons de courbes et à la pure joie du dessin ».